DISPARITION-Les hommages des enfants de Jean Rochefort à leur père6 min de lecture

DISPARITION-Les hommages des enfants de Jean Rochefort à leur père6 min de lecture

DISPARITION – Clémence Rochefort, la benjamine des cinq enfants de l'acteur, avait annoncé le décès de son père à l'AFP lundi et publié un touchant message sur les réseaux sociaux. Pierre Rochefort, lui-même acteur, confie avoir hérité de son côté lunaire.

Trois femmes ont successivement partagé la vie de Jean Rochefort. Sa première épouse, Alexandra Moscwa, avec qui il eut ses deux premiers enfants, Marie (née en 1962) et Julien (né en 1965). Puis il partagea la vie de Nicole Garcia, qui lui donna un deuxième fils, Pierre, en 1981. Louise et Clémence, ses benjamines, sont nées en 1990 et 1992 de son second mariage avec l'architecte Françoise Vidal.

«Mon père est trop complexe et multiple pour être croqué justement», a confié Pierre Rochefort au Parisien au lendemain du décès de l'acteur. Son amour pour l'être humain, la nature, le simple et le vrai sont les choses que j'ai admirées tout particulièrement. Sa grande liberté d'être, le goût du rire et son âme enfantine à toute épreuve sont les plus beaux cadeaux qu'il a déposés à nos portes.»

Lire aussiFausses rumeurs sur la mort de Macaulay Culkin célèbre acteur de Maman j'ai raté l'avion.

Pierre Rochefort – comme son demi-frère Julien Rochefort – a choisi de marcher dans les pas de son père en devant lui aussi comédien. Il a notamment joué dans trois des films réalisés par Nicole Garcia, dont Un Beau dimanche. Il témoigne aujourd'hui de ce qui le liait à son père: «Nous étions fiers et émus d'être lui et moi en relation privilégiée avec la lune, un peu dans un décalage permanent, un fardeau transformé en bon augure, laissant grande ouverte une fenêtre donnant sur l'imaginaire, le monde des rêves, le fantasque, les étoiles, le cœur gros. Il en a fait un de ses outils de travail acharné.»

Le fils cadet partage également avec son père son goût de la langue, quelle qu'elle soit: «Merci infiniment pour toutes vos pensées, les silencieuses, les connectées, les manuscrites qui l'accompagneront là où il se doit d'être.»

Pierre Rochefort avait expliqué, il y a quelques années au JDD, avoir un souvenir amer de sa petite enfance, pris dans le tourbillon de la vie de ses parents comédiens. «Ils se sont séparés quand j'avais 4 ans. Je vivais avec ma mère, expliquait-il. Mon père était pris dans une vie mouvementée. Je le voyais un week-end sur deux. Mais je me souviens aussi avoir passé de longs mois avec une nourrice anglaise ou américaine qui me faisait faire mes devoirs et me couchait. Je n'ai pas compris sur le moment mais avec le recul, je me rends compte que c'était de grands moments de solitude. Les personnes qui s'intéressaient à moi, c'était pour me parler de mes parents. Ce n'était jamais pour moi. Ça m'a appris à reconnaître mes vrais amis».

Clémence Rochefort, sa benjamine, avait annoncé le décès de son père lundi à l'AFP. Elle a ensuite publié un touchant hommage sur son compte Instagram. «Mon amour de Papa. C'était ta photo préférée… À ta pudeur, à ta générosité, à ta sensibilité, à ton autodérision, à ta timidité, à tes doutes, à ton exclusivité, à tes passions , à ton humour, à tes «coups de cafard», à ta gentillesse et tant d'autres choses… Tu vas me manquer à chaque instant de ma vie. Je t'aime pour toujours.»

Partagez cet article avec vos proches et laissez-nous vos commentaires!!

S: http://www.figaro.fr/

Partagez avec vos proches

Commentaires via Facebook

Nous attendons vos commentaires