Kinshasa : manifestations des étudiants de l’UPN1 min de lecture

Faute de locaux, les étudiants de l'Université pédagogique national (UPN) suivent les cours sous les arbres, Kinshasa 6 février 2013. Ph. Kifinda

Une manifestation des étudiants de l’Université pédagogique nationale (UPN) a été dispersée ce lundi 25 septembre par les éléments de la police à coup des gaz lacrymogènes. Elle a perturbé momentanément la circulation devant le site universitaire.

Selon quelques étudiants contactés par Radio Okapi, les manifestants protestaient contre le fait que leurs recours en délibération de la première session n’ont pas été traités par le corps académique, alors que les épreuves de la deuxième session viennent de débuter. «Certains professeurs ont la bonne foi de commencer la deuxième session, d’autres non », a déploré un manifestant.

La police rapporte que ces étudiants ont colère sont sortis de leur campus et ont barricadé la route.  Ils ont caillassé plusieurs véhicules, dont des bus TRANSCO, affirme la même source.

La police est intervenue avec des gaz lacrymogènes pour repousser les étudiants  à l’intérieur de leur campus. Le commissaire provincial de la police de Kinshasa, le général Sylvano Kasongo, indique que la situation est sous contrôle :

«Les étudiants ont leurs problèmes internes. Mais, au lieu de rester à l’intérieur de leur site, ils ont sortis, ils ont barré la route, ils ont caillassé des véhicules. Il y a beaucoup de dégâts matériels sur les bus TRANSCO et d’autres véhicules privés. Alors, la police est intervenue. Nous avons rétabli l’ordre public.»


S: www.radiookapi.net

Partagez avec vos proches

Commentaires via Facebook

Nous attendons vos commentaires