Lambert Mende réagit par rapport au discours de Joseph kabila à l’ONU1 min de lecture

L’autorité morale de la Majorité présidentielle s’est exprimée devant une salle clairsemée, une situation qui a réjoui ses opposants. Pour ces derniers, c’est un sabotage de la part de ses pairs et autres partenaires.

Une situation qui n’a pas laissé indifférent le porte-parole et ministre des Médias et de la Communication, Lambert Mende Omalanga.

“Joseph Kabila s’adresse à l’opinion mondiale à partir du siège de l’ONU. Que les autres chefs de délégations ne soient pas dans la salle n’y change rien car il n’y a pas un vote après “, lance-t-il, illustrant cela avec un intervenant avant la montée de Joseph Kabila sur la tribune de l’ONU.

“Le chef de l’État de l’Irlande qui a parlé devant la même audience avant le Raïs Kabila aurait été boudé ? “s’est interrogé celui qu’on appelle l’homme au verbe facile.

Pour lui, les seuls qui ont été boudés à New York, c’est Félix Antoine Tshilombo Tshisekedi et Moïse Katumbi Chapwe. Selon lui, ils n’ont même pas été autorisés à entrer dans le QG de l’ONU.

Il rappelle qu’après tout, quand beaucoup d’autres Chefs d’États ( Macron et Trump) ont pris la parole, le président Kabila n’était pas là, non pas parce qu’il les boudait, mais parcequ’il était occupé aux assises de Kananga.

Il conclut que » cela ne veut pas dire que le Raïs Kabila Kabange n’a pas été informé de leurs messages.

Partagez avec vos proches

Commentaires via Facebook

Nous attendons vos commentaires