Réussir le sensibilisation et recrutement dans un projet de développement4 min de lecture

Réussir la sensibilisation et recrutement dans un projet de développement.

Bonjour à tous,

Heureux de vous revoir parmi nous pour la suite de ce qu'on a commencé ensemble.

Aujourd'hui je vous parle de comment réussir la sensibilisation et recrutement dans un projet.

Nous repartons avec notre exemple de l'article précédent ( recrutement de 120 jeunes pour une formation à la fabrication des foyers améliorés).
Règle numéro 1 

Je vous conseille de ne pas vous confier aux SENSIBILISATEURS externes c.-à-d. des personnes qui ne sont pas de votre boîte.

Il est toujours judicieux d'avoir ses propres sensibilisateurs.

Pourquoi ?

Parce les sensibilisateurs externes ne savent souvent pas circuler ou transmettre le message de sensibilisation tel que vous les avez donné.

Ils n'ont souvent pas la connaissance de tous les rouages et recoins du projet.

Bref, ils déforment ou transmettre à moitié.

Et ce, sans aucune intention de nuire à votre projet.

Mais il y a aussi des sensibilisateurs exceptionnels 20% ou moins.

Règle numéro 2
Faire une sensibilisation très bien ciblée et circonscrite.Vous ne pouvez pas sensibiliser partout à la fois, mais à la place vous pouvez

  • Faire par exemple des tracts de petits communiqués que vous distribuez dans des lieux publics terrain de football, parc,…
  •  Passer des communiqués dans des églises que vous pensez y avoir des jeunes intéressés;
  • Envoyer des émissaires dans les quartiers ciblés par votre projet. Ces émissaires auront pour objectif parler et attirer les jeunes;
  • Encore envoyer des émissaires mais cette fois qui travailleront en collaboration avec les chefs des quartiers, chefs des groupes ou associations des jeunes pour vous aider à atteindre les jeunes. Cette stratégie est trop efficace si vous savez le mettre en place.

CONSEILS GRATUIT : Toujours contacter les autorités locales pour prévenir qu'il y aura sensibilisation et attroupement des jeunes. Ça vous évitera beaucoup de problèmes qui peuvent ralentir les choses.

Règle numéro 3

Toujours procéder à des sensibilisations et recrutements par groupe homogène.

Vous vous dites sûrement,mais qu'est-ce qu'il veut encore nous raconter ?

Eh oui, groupe homogène n'est rien d'autre qu'un groupe de jeunes aillants les mêmes origines, même occupations, qui se connaissent presque tous, parlants le même langage,…

Pourquoi cela ?

  1. Ça vous aide à vite et facilement créer la hiérarchie entre eux et détecter le chef du groupe. Pour facilement mettre les autres d'accord;
  2. Pendant les formations vous remarquerez que ceux d'un quartiers ou commune X se croient souvent supérieur aux autres, s'entendent pas, se dénigrent,…

Ce type des problèmes quand ils ne sont pas décelés tôt, ralentissent le projet. S'ils ne le ralentissent pas, ils vous mettent dans une situation où vous ne contrôlez presque pas les jeunes.

En aillant clairement distingué les différents groupes, vous savez comment les réunir en les orientant vers un seul objectif.

C'est quoi encore le grand avantage d'avoir un groupe homogène ?
Quand les jeunes formés habitent le même quartier, jouent ensemble, parlent le même langage,…

L'après formation c.-à-d. le suivi sera facile, il vous suffit de contacter un, pour qu'il vous mène aux autres.

Il suffit qu'un d'entre-eux ait du travail, et il appelle les autres.

Imaginez sur les 120 jeunes que vous vous êtes assigné comme objectif, vous aillez 6 groupes homogènes.

Eh ben!  Estimez-vous heureux pour la suite( suivi ) et c'est même pourquoi moi je dis que LE SUIVI D'UN PROJET EST ASSURÉ ET PRIS EN COMPTE DÈS LA PLANIFICATION DU PROJET.

Je pense que cet article a été utile pour vous.

Partagez cet article à vos proches

Dans les prochains articles nous parlerons :

  • des outils de suivi et le moyen le plus rapide pour collecter les donnes pour l'élaboration d'un rapport d'activité d'un projet de développement.
  • Comment détecter la tranche d'âge des personnes généralement intéressées six projet de développement ?

Abonnez-vous pour la suite

Partagez avec vos proches

Commentaires via Facebook

Nous attendons vos commentaires