Rohff : Prend quatre ans de prison dans l’affaire qui l’oppose à Booba2 min de lecture

Après avoir commis des violences dans la boutique de Booba situé dans le quartier de Châtelet à Paris, le rappeur Rohff est comparu aujourd'hui devant la justice. Le rappeur pourrait écoper jusqu'à quatre ans de prison.

Quatre ans de prison pour Rohff. C'est la peine que le procureur a requis ce vendredi devant le tribunal correctionnel de Paris, pour des faits de violences survenus en 2014. Petit rappel des faits : le 21 avril 2014, Rohff, accompagné de plusieurs hommes, a débarqué dans la boutique Ünkut de Booba située dans le quartier de Châtelet à Paris. Rohff et ses acolytes ont été particulièrement violent envers un employé de la marque officielle de Booba. Ils l'ont roué de coups, l'ont abandonné dans un état critique et s'en sont également pris à une autre employée en l'assommant avec la caisse enregistreuse, tout en prenant soin de détériorer l'intérieur de la boutique Ünkut. Heureusment, des caméras de surveillance situées dans l'arrière-boutique où la victime a été amenée ont pu enregistrer cette triste scène.

IL A NIÉ TOUT ACTE DE PRÉMÉDITATION

Cette histoire fait tristement écho aux nombreuses disputes à répétition entre Rohff et Booba. Rohff avait fini par se rendre auprès de la police dans la nuit du 21 avril, accompagné par son avocat qui pensait certainement pouvoir le tirer d'affaire. Selon le procureur en charge de l'affaire, celle-ci représente un “lynchage” sur “fond de haine”. Il a notamment estimé que Rohff avait “prémédité” cette affaire. A la barre, Rohff a tenu à jouer cartes sur table en expliquant avoir “cédé à la colère”. En revanche, il a nié tout acte de préméditation, expliquant être venu dans cette boutique de Châtelet pour “organiser un rendez-vous avec Booba” afin de régler leurs “querelles”. Il a également ajouté que les hommes qui étaient avec lui étaient de simples fans qu'il avait croisé dans la rue.


S:www.non-stop-people.com

Partagez avec vos proches

Commentaires via Facebook

Nous attendons vos commentaires